Les étapes-clés d'un débouchage professionnel

De l'importance d'une intervention professionnelle

Camion pompe - Débouchage

La toilette est bouchée ? L’eau de l’évier ne s’écoule plus ? Le siphon de douche déborde ? La machine à laver ne s’évacue plus ? L’égout refoule ou déborde ? Confiez le débouchage de vos canalisations à des professionnels et découvrez les étapes d’une intervention professionnelle. Vous avez déjà essayé plusieurs systèmes de débouchage (la ventouse, le déboucheur chimique...) mais êtes confronté à un bouchon particulièrement récalcitrant ? Ne tardez pas à contacter une société spécialisée dans le débouchage
 

Pourquoi faire confiance à des professionnels ?

L'équipe de techniciens pourra intervenir avant que l’obstruction ne soit trop importante. En effet, il ne faut pas ignorer les premiers signes d’un bouchon, sous prétexte que la situation se réglera sans aide extérieure. Ce genre de problème ne se résoudra jamais seul. Au contraire, jour après jour, vous remarquerez que l’obstruction ne cessera d’empirer, ce qui pourrait provoquer une remontée d’égouts. Outre les dangers sanitaires, vous seriez alors confronté à un dégât des eaux dont les conséquences seraient désastreuses. Avant de téléphoner à une entreprise de débouchage, assurez-vous qu’elle possède l’équipement et l’expertise nécessaires et renseignez-vous sur le niveau de garantie qu’elle propose. Sachez que certaines couvrent leurs interventions d’une garantie pouvant aller jusqu’à 2 ans !

Selon l’urgence de la situation, les experts peuvent être sur place dans les 30 minutes suivant votre appel. Une fois sur les lieux, ils tenteront d’obtenir le plus d’informations possible sur votre système d’égouts. Précisez-leur notamment si des objets (résidus alimentaires, lingettes, sable, serviettes hygiéniques, cailloux...) ont été jetés récemment ou si votre système de plomberie est exposé aux racines d’arbres.

Ensuite, ils réaliseront plusieurs étapes pour déboucher puis nettoyer la conduite problématique. Connaître ces quatre étapes vous permettra de mieux comprendre le déroulement de l’intervention.
 

1. L’inspection de la conduite par caméra

Les professionnels effectueront un premier diagnostic pour identifier la source du problème et pouvoir vous proposer les options envisageables pour déboucher la canalisation problématique. Réalisée au moyen d’une caméra endoscopique, cette étape leur permet d’élaborer un plan de repérage, indispensable pour pouvoir ensuite effectuer l’assainissement. Le déboucheur qualifié introduira une caméra dans la conduite d’eau. Étant donné qu’elle fonctionne souvent de façon thermique, il disposera d’une image très nette de l’endroit inspecté. Grâce à une manette de commandes à distance, il pourra la diriger à l’intérieur des canalisations. La caméra endoscopique mettra en lumière la taille et la nature du bouchon, deux paramètres qui influenceront la technique choisie par la société de débouchage pour assurer une désobstruction rapide, efficace et sans dommage pour votre canalisation.

En outre, cette inspection leur permet de détecter d’éventuels tuyaux ou joints endommagés car il faut savoir que certains outils de débouchage (furet électrique, buse à haute pression) pourraient s’y coincer, entraînant des dommages importants pour vos canalisations ainsi que des réparations coûteuses. Après l’intervention, un rapport complet vous sera remis, de sorte que vous connaissiez l’état de santé de vos canalisations.
 

2. Le dégorgement

Un camion pompe aspirera les eaux qui se trouvent en stagnation dans l’égout. Cet engin aspire non seulement les eaux usées mais aussi une partie des déchets qui empêchent l’écoulement normal.
 

3. Le débouchage

L’équipe de déboucheurs est équipée de matériel innovant, qui permet de résoudre rapidement le problème. Certaines sociétés utilisent des appareils de marques reconnues telles que Virax, Rems, Ridgid ou encore Rothenberger. Selon l’endroit où se situe l’obstruction, les experts privilégieront l’une ou l’autre technique. En effet, plus le bouchon est proche du système (les toilettes, par exemple), plus il sera facile à détruire. Notez que les méthodes de débouchage ci-dessous s’effectuent sans aucun produit chimique. Vos canalisations seront dès lors préservées de toute corrosion, et l’environnement épargné de substances très nocives.

Le démontage du siphon

Étant donné que l’obstruction se situe souvent au niveau du siphon, les professionnels pourront s’atteler au démontage de votre siphon pour pouvoir le nettoyer en profondeur.

La ventouse

En effectuant des mouvements de va-et-vient, il est probable que l’effet ventouse propulse le bouchon, à condition que ce dernier soit relativement minime.

Le jet haute pression combiné à une tête de curage

Selon la nature du problème (incrustation, engorgement, invasion de racines, etc.) et la taille de la canalisation, le technicien se munira de la tête de curage adaptée.                                

Le furet : utilisé en cas de bouchon particulièrement important, ce grand câble métallique possède une tête de débouchage à son extrémité. Un moteur électrique actionne la rotation de cette tête, lui permettant de progresser dans la canalisation et d’expulser le bouchon. Le furet peut déboucher une canalisation sur plusieurs dizaines de mètres. Il élimine notamment les graviers, les déblais, les dépôts mous, les racines et les bouchons de graisse.
Le scraper : c’est la tête de curage utilisée en cas de canalisation très encrassée ou grande section.
La grenade : elle élimine déblais, graviers et dépôts mous avant un fraisage par chaînage.
La tête à câbles et chaînes : idéal pour détruire les racines et dépôts incrustés. Cet outil s’avère par ailleurs indispensable pour un nettoyage complet avant des travaux de réhabilitation.
La fraise à percussion : elle déloge les dépôts les plus durs et adhérents tels que le béton, le calcaire, les racines d’arbres, etc.

La tête de curage utilisée à sec

Le déboucheur à tambour : cet outil s’appuie sur le même principe que le furet, à la seule différence qu’il est plus massif. Le ressort est introduit dans la canalisation grâce à un moteur électrique. Un détail particulièrement utile : ce déboucheur est maniable dans les virages en U et en S.

L’hydrocurage

Il s’agit d’un curage par une lance à hydrojet haute pression, réservé aux endroits difficiles d’accès. Les professionnels recourent généralement à ce type de débouchage radical si toutes les autres méthodes ont été vaines. Cette technique s’avère néanmoins inefficace contre le tartre. Les techniciens introduisent ainsi un objet équipé d’un embout projetant de l’eau à haute pression dans la canalisation bouchée. Les outils professionnels particulièrement performants tels que l’hydrocureuse possèdent 350 bars de pression. Dès lors, grâce à la puissance du jet, le bouchon sera propulsé vers une conduite dont le diamètre est plus large.

4. Une dernière vérification

Muni à nouveau de sa caméra endoscopique, le professionnel vérifiera que le réseau d’égouttage a bien été débouché. Il s’assurera également de l’absence d’autres bouchons plus loin dans la canalisation. Si tel est le cas, la méthode de débouchage sera à nouveau utilisée.

Une fois l’intervention terminée, le spécialiste pourra vous donner des conseils sur les gestes de prévention à mettre en place, l’objectif étant d’éviter les interventions à répétition. Il pourra également vous fournir des produits de qualité pour mieux entretenir vos canalisations au quotidien.

Notez enfin qu’une intervention professionnelle dure rarement plus d’une heure, quelle que soit la méthode employée. Par ailleurs, l’entreprise spécialisée se chargera normalement de nettoyer la zone de travail avant son départ.