Calcaire et canalisations : toutes nos astuces en débouchage

Venir à bout du calcaire et s'en prémunir

photo d'un robinet sans calcaire

Le calcaire est une composante naturelle de l’eau courante et n’est en rien nocif pour la santé. Présent en plus ou moins grande quantité dans l’eau domestique, il peut néanmoins devenir un véritable danger pour votre réseau de plomberie.
Découvrez quel est le rôle du calcaire dans les problèmes de canalisations, comment venir à bout des bouchons de calcaire et les prévenir.


Le calcaire, c’est quoi ?

Le calcaire est composé de deux minéraux naturellement présents dans l’eau : le calcium et le magnésium. C’est au contact des roches sédimentaires présentes dans le sous-sol que l’eau se charge de ces oligo-éléments (parmi d’autres). Ces derniers sont nécessaires à la santé et une eau riche en calcaire n’est donc en rien problématique. Au contraire, elle contribue à un apport quotidien indispensable pour avoir des os solides et prévenir les risques de maladie cardio-vasculaire.

Cependant, si ces deux éléments qui constituent le calcaire sont de précieux alliés du bien-être, il n’en va pas de même pour votre plomberie.


Les effets du calcaire sur la plomberie

Lorsqu’une eau dure est en présence permanente dans les plomberies, le calcaire qu’elle contient finit par se déposer sur ses parois. Ce phénomène n’est en soi pas fâcheux, s’il est modéré. Cependant, à mesure que le temps passe, le calcaire finit par s’accumuler et former des bouchons dans vos tuyaux. Conséquence : le débit de l’eau diminue, les impuretés sont piégées dans les tuyauteries et des mauvaises odeurs, voire des fuites, peuvent faire leur apparition. À terme, vous faites face à des effets durables et particulièrement ravageurs sur l’entièreté de votre réseau. Dans le pire des cas, des infiltrations d’eau dues à des fuites non traitées pourront même abîmer la structure même de votre habitation.


Mon eau est-elle dure ?

Lorsqu’une eau est particulièrement riche en calcaire, on parle d’eau dure. En Belgique, la dureté de l’eau se mesure en degrés Fahrenheit. Ainsi, 1°Fahrenheit équivaut à 10 mg de calcaire par litre.

  • On parle d’eau douce lorsque la concentration en calcaire est équivalente ou inférieure à 7°F.
  • Une eau moyennement dure contient entre 8 et 15°Ff de calcaire.
  • Une eau dure comporte de 16 à 30°F de calcaire.

Comment savoir si mon eau est riche en calcaire ?

Vous vous demandez quel est le degré de dureté de votre eau courante ? Pour connaître la réponse, vous avez deux options.

Repérez les signes d’une eau dure

La première consiste à observer votre plomberie. Les signes d’une eau riche en calcaire sont les suivants :

  • Des dépôts blanchâtres ou jaunâtres sur votre robinetterie.
  • Une eau au goût prononcé et parfois désagréable.
  • Un débit d’eau réduit, des problèmes de pression.
  • Une couche opaque sur votre vaisselle ou la porte vitrée de votre douche.
  • Une sensation de peau sèche et irritée au sortir du bain ou de la douche.
  • Des électroménagers qui s’usent prématurément.
  • De l’eau qui stagne dans les éviers ou la baignoire, une odeur nauséabonde qui émane du sterput.

Consultez votre diagnostic en ligne

L’eau des réseaux publics, qui arrive dans votre robinet, est analysée en permanence. Parmi les paramètres mesurés, la quantité de calcaire. Vous pouvez donc connaître le degré de dureté de l’eau par région grâce à des outils mis à disposition en ligne par les services publics.

Si vous habitez en région bruxelloise, consultez l’outil d’analyse de Vivaqua.

Si vous habitez en Wallonie, utilisez l’outil de la Société Wallonne des Eaux.


Nos solutions pour le débouchage d’une obstruction calcaire

Vous constatez un déficit de votre débit, des odeurs nauséabondes sont présentes dans la salle de bain ou la cuisine ? Peut-être même faites-vous face à une eau stagnante lorsque vous prenez une douche. Il est fort probable qu’un bouchon de calcaire soit en cause. Pour en venir à bout, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Les solutions “maison”

Bien souvent, s’il s’agit d’un bouchon bénin, il vous sera possible de l’évacuer par vous-même. Les conseils ci-dessous vous aideront à en venir à bout en un rien de temps et avec un matériel minimal.

La ventouse : l'indémodable classique

Vous pouvez dans un premier temps utiliser la classique ventouse de caoutchouc. Celle-ci est disponible en grande surface ou dans les magasins d’ameublement et ne coûte pas cher. Collant la ventouse sur le sterput encombré, réalisez des mouvements de va-et-vient jusqu’à entendre un son signifiant que le bouchon a été expulsé. Faites ensuite s’écouler de l’eau en abondance afin de vous assurer que le bouchon est bien évacué.

Le furet : pour un bouchon plus profond

Si la ventouse ne suffit pas, utilisez un furet. Celui-ci se trouve d’ordinaire dans les magasins de bricolage. Glissez-le dans la canalisation bouchée jusqu’à sentir une résistance : le furet vient de rencontrer le bouchon. Activez ensuite la manivelle de l’outil jusqu’à ce que la résistance disparaisse, signe que le bouchon a été détruit.

La “potion magique” anti-calcaire

Un simple mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc peut parfois faire des miracles. Versez ce mélange dans la tuyauterie et attendez environ 30 minutes le temps qu’il fasse effet. Versez ensuite de l’eau (de préférence bouillante) pour évacuer cette “potion magique” à la fois économique et écologique.

Dans le même ordre d’idée, il existe des déboucheurs chimiques en grande surface et en magasins spécialisés. Montrez-vous cependant prudent si vous décidez d’y recourir. Ces derniers peuvent en effet être trop corrosifs et endommager vos tuyauteries.

Enfin, face à des mauvaises odeurs ou une eau stagnante récurrente, peut-être que ces moyens ne suffisent pas. Il est alors préférable de faire appel à une entreprise de débouchage. Les professionnels travaillant dans ces sociétés sauront réaliser le diagnostic de votre réseau, détecter les bouchons grâce à des caméras et en venir à bout sans dommage pour vos conduits.


Comment prévenir les bouchons de calcaire ?

Le mieux pour venir à bout de l’accumulation de tartre dans les tuyauteries, est d’en prévenir l’apparition ! Pour cela, vous pouvez recourir à de nombreuses astuces.

  • L’installation d’un adoucisseur d’eau, machine qui, bien que coûteuse, vous préservera définitivement des désagréments liés à l’eau dure.
  • Recourir à un traitement de l’eau par osmose inverse peut également constituer une solution idéale. Trois cartouches sont installées dans votre tuyauterie. L’eau y est filtrée avant de passer par la robinetterie.

Si vous souhaitez éviter l’achat d’un équipement supplémentaire, il est également possible d’appliquer quelques gestes afin de contrer les effets quotidiens de l’eau dure.

  • Régler la température de votre chauffe-eau entre 50° et 60° : les dépôts de calcaire se forment plus facilement au-delà de 60° Celsius.
  • Détartrer votre ballon d’eau chaude chaque année.
  • Détartrer les filtres de vos robinets régulièrement, par exemple en les laissant tremper dans un verre de vinaigre blanc pendant une journée.

Informations supplémentaires

Malheureusement, le calcaire a fortement dégradé l'état de vos robinetteries et a déjà été à l'origine de plusieurs fuites dans votre pièce d'eau ? Rénover sa salle de bain c'est la garantie de repartir de zéro et de profiter d'installations sanitaires de qualité. Pour cela, n'hésitez pas à contacter via notre sélection l'une des entreprises spécialisées et actives dans la région liégeoise.