Conseils de prévention pour éviter les bouchons

Un problème qui nous touche tous

évier avec crépine

Comme les soucis d’engorgement dans les canalisations sont assez vite arrivés, il y a fort à parier qu’en n’y prenant pas assez garde nous soyons confrontés un jour ou l’autre par un bouchon logé dans nos canalisations.

Si tous n’ont pas une ampleur telle qu’elle nécessite une intervention professionnelle, il vaut mieux ne pas laisser traîner les choses et appliquer dès aujourd’hui certaines bonnes habitudes. Vous trouverez quelques trucs et astuces dans la suite de notre article.
 

Les causes des bouchons

En général, et les entreprises de débouchage vous le confirmeront, les bouchons découlent de trois grandes causes :

  • des éléments solides coincés dans les tuyaux (il peut s’agir d’aliments ou de graisses de cuisine qui se sont solidifiées en refroidissant) ;
  • des boules de poils ou de cheveux agglomérés dans les intersections de vos canalisations ;
  • ou encore du calcaire qui se dépose progressivement et réduit le diamètre des conduites d’évacuation des eaux usées, parfois jusqu’à l’obstruction totale.

Sachez d’ailleurs que les tuyaux de votre réseau sanitaire domestique ou d’évacuation vers les égouts peuvent s’abîmer au cours du temps. Ainsi, quand les installations deviennent trop vétustes ou que vous (ou l’ancien propriétaire) aviez tendance à trop souvent recourir à des produits nettoyants corrosifs, il se peut que des aspérités se forment sur les parois. À cause de cette érosion, il arrive que les tuyaux se fissurent, mais aussi, dans le cas qui nous occupe, que cela facilite la formation de bouchons.
 

Agir au quotidien

Puisque vous savez maintenant d’où viennent les principaux problèmes, il faut donc agir de manière à ce qu’ils ne puissent pas vous ennuyer. En réalité, la prévention est relativement simple et consiste en quelques réflexes qui s’acquièrent assez vite. En voici la liste :

  • Ne rincez pas vos assiettes dans l’évier et ne les mettez pas dans le lave-vaisselle avant d’avoir jeté tous les petits déchets alimentaires dans la poubelle.
  • Ne versez pas les huiles de cuisson, le beurre ou autres graisses directement dans l’évier. Attendez qu’ils se solidifient et jetez-les dans votre poubelle ou, si c’est prévu, dans un container de recyclage des huiles usagées.
  • Dévissez le siphon de votre baignoire, de votre douche ou de vos lavabos dans la salle de bain au moins une fois par semaine. C’est souvent là que se logent les poils et les cheveux, vous pourrez dès lors les jeter à la poubelle avant qu’ils n’aillent s’agglomérer plus loin dans les canalisations, là où vous ne pourrez plus les atteindre.
  • Privilégiez les savons liquides ; il en va de même pour les shampoings, les dentifrices et les mousses à raser. Tout comme les huiles, ces briques solides ont tendance à durcir une fois refroidies et à créer un bouchon sur le long terme. Cela s’explique simplement par le fait qu’ils sont en partie fabriqués à partir d’un composé graisseux.
  • Versez de temps à autre de l’eau chaude – l’eau de cuisson de vos pâtes ou pommes de terre, par exemple – dans les éviers et autres bouches d’évacuation ; cela devrait suffire à dissoudre quelques amas graisseux.
  • Versez une cuillère de marc de café dans la bonde, cela aide à évacuer les détritus coincés et à faire disparaître les mauvaises odeurs.
  • Choisissez du papier toilette qui se dégrade facilement, une trop grande quantité de papier épais et d’autres détritus qui n’ont rien à faire là (lingettes, serviettes, etc.) auront tendance à provoquer de graves bouchons.

Des dispositifs de prévention

Toutes les méthodes précédemment citées ne demandent aucun investissement, mais juste un peu d’organisation et de discipline. Cependant, pour aller plus loin ou pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous tourner vers quelques produits simples et efficaces. Ils vous aideront à prendre soin de vos canalisations et à prévenir par la même occasion l’apparition de bouchons.

Le vinaigre blanc

L’autre souci récurrent des canalisations est la formation de tartre. Utilisez dès lors du vinaigre blanc pour combattre le calcaire. Ce produit ménager a deux avantages : il est peu onéreux et surtout très efficace. Il existe plusieurs manières de l’utiliser. Mélangez-le à trois quarts d’eau dans un bol et laissez reposer toute une nuit les embouts de vos robinets où le calcaire a très souvent tendance à se loger.

Pour dissoudre les amas solides dans les tuyaux, vous pouvez verser un peu de bicarbonate de soude suivi de vinaigre. Faites attention, car les deux produits vont provoquer une réaction moussante forte. Leur action combinée permet de nettoyer en profondeur les évacuations vers les égouts. Mieux vaut procéder à cet entretien le soir pour que le mélange puisse agir toute la nuit.

La crépine

Si malgré toute l’attention que vous portez à ne pas laisser passer de déchets solides dans les éviers, vous avez du mal à tous les retenir, la crépine sera très utile. Cette petite grille se place tout simplement à l’entrée du tuyau dans le fond du lavabo et barre le passage à tous les déchets solides. Il suffira alors de retirer la grille et de tout jeter à la poubelle.

Les produits de débouchage

Il est vrai que les méthodes naturelles n’apportent pas toujours l’efficacité voulue. On choisit alors des produits de supermarché présentés comme la solution miracle. Si bien souvent ils remplissent leurs promesses, ils sont aussi très dangereux. Vous pourriez vous brûler et abîmer vos canalisations à la longue. Portez toujours des gants et des lunettes de protection. Ne réservez ces solutions qu’aux cas extrêmes et, plutôt que d’en abuser, contactez des professionnels du débouchage dès qu’une obstruction s’avère trop récalcitrante.
 

À titre informatif, il est intéressant de savoir que les broyeurs d’aliments – que l’on voit souvent dans les séries américaines – dans les éviers sont interdits en Belgique, comme dans la majeure partie des pays européens. Cela s’explique simplement par le fait que cela crée une pulpe que nos systèmes d’assainissement – bien plus anciens que ceux des États-Unis – ne sont pas à même de traiter. Ils ne sont donc pas en vente chez nous, mais des sites en ligne en proposent. Évitez-les !
 

Pour les propriétaires de fosses septiques

Les désagréments d’une fosse septique trop pleine sont les mêmes que ceux d’un bouchon dans les canalisations. Si vous souhaitez vous prémunir contre les risques, il y a plusieurs points d’attention :

  • Calculez correctement le volume de la cuve en fonction du nombre d’habitants dans la maison. En général, les experts préconisent une fosse d’une capacité de 3m3 pour une famille de 4 et 1m3 supplémentaire par habitant en plus.
  • Effectuez la vidange à temps : elle a en général lieu tous les 4 à 5 ans si la cuve est parfaitement dimensionnée. Pour vous assurer qu’il est temps de procéder au curage, il suffit de plonger un bâton dans la fosse et si les boues excèdent 50 % du volume total, le moment est en effet venu de faire appel à une société spécialisée.
  • N’oubliez pas le dégraisseur : comme il est n’est pas présent sur toutes les installations, on a parfois tendance à passer à côté, mais le bac à graisses s’il y en a un et le préfiltre doivent être nettoyés tous les 6 mois.

Des conséquences bien fâcheuses

Si l’on n’y prend pas garde, on se retrouve donc vite avec un bouchon dans ses canalisations. Les nuisances engendrées sont des reflux dans vos sanitaires, des mauvaises odeurs et un écoulement difficile – voire impossible – des eaux usées.

Si vous vous retrouvez en présence de ces soucis, il vaut mieux faire appel à une entreprise de débouchage dans votre région. Attendre risquerait d’entraîner un dégât des eaux bien plus coûteux qu’une intervention de professionnels.